Janvier 2014
 
 
 

Activités associatives et syndicales : l’interdépendance des moyens

édito

copy_of_dallard_th_2013_3_120
Cette première newsletter de 2014 est en particulier consacrée au dossier de l’action syndicale et du partenariat que le Conseil d’Administration a décidé d’engager en vue des élections aux Comités techniques ministériels de décembre 2014. En effet, les nouvelles règles permettant d’évaluer la représentativité syndicale d’une organisation, et à travers elle les moyens mis à disposition par tout employeur, mettent en péril la capacité de l’UnIPEF à mener à bien ses différentes missions (voir article "Un risque majeur de blocage de l'UnIPEF").

Je rappelle que sur les 5 permanents qui étaient présents début 2013, 2 seulement sont salariés grâce aux revenus apportés par les cotisations, la vente de PCM et ses revenus publicitaires.

La pérennisation des moyens mis à disposition par l’Etat est essentielle pour l’UnIPEF. Pour cela, deux pistes sont envisageables :
- formaliser et contractualiser avec les deux ministères de référence et leurs secrétariats généraux, les missions que l’UnIPEF remplit dans le cadre de l’animation du corps, notamment dans le champ de l’aide à la mobilité, ou les différentes actions de mise en contact entre employeurs et IPEF, ou de gestion de l’annuaire ;
- satisfaire aux nouveaux critères de la représentativité, et donc pour cela bâtir a minima un partenariat avec une grande centrale syndicale, voire à terme y adhérer.

Le Conseil d’Administration s’est engagé sur ces deux pistes, afin de sécuriser avant tout le fonctionnement de l’UnIPEF, mais en veillant à conserver toute latitude en matière d’évolution statutaire, dans la perspective de pouvoir présenter un ou plusieurs projets à l’horizon des Assemblées Générales de 2015 ou de 2016.

En fonction des résultats sur ces deux chantiers, les pistes d’évolutions peuvent être variables, il s’agira de les analyser avec soin afin de permettre un débat le plus éclairé et transparent possible. Les questions seront multiples : faudra-t-il en rester sur le plan syndical à un simple partenariat, ou bien envisager une adhésion ? Faudra-t-il conserver une entité unique couvrant à la fois les activités syndicales et associatives, ou bien scinder en deux entités séparées ? Comment, dans un cas ou dans un autre, garantir de façon pérenne, les moyens permettant de répondre au mieux aux attentes multiples des IPEF, quel que soit leur secteur d’activité et leur employeur ?

Dans l’attente de revenir dans les prochains mois sur ces questions, l’article «Un partenariat garantissant la parfaite indépendance de l’UnIPEF» précise et décrit la démarche engagée pour 2014.

Thierry Dallard,
Président

 
 
 
 

UN RISQUE MAJEUR DE BLOCAGE DE L'UNIPEF

L’assemblée générale de l’UnIPEF du 17 avril 2013 a été saisie d’un rapport portant sur les risques de perte de substance pour notre association, liés à la perte de sa représentativité, au terme des évolutions législatives antérieures à 2012. Celles-ci définissent à présent la « représentativité syndicale » sur la base d’un calcul prenant en compte le nombre de membres élus au CTM, et de votes exprimés lors du dernier scrutin. Or l’UnIPEF n’a jamais présenté de candidat à cette élection côté MEDDE.

Le risque principal  porte donc sur la perte des décharges syndicales des responsables, et la reprise par l’administration des moyens humains mis à disposition de l’UnIPEF.

L’élection des nouveaux Comités techniques ministériels, le 4 décembre 2014, offre l’opportunité de satisfaire aux nouveaux critères et donc de conforter nos moyens humains. Ceux-ci sont accordés aux organisations syndicales, pour moitié au prorata des voix obtenues et pour moitié au prorata des sièges obtenus. Compte-tenu du seul poids des IPEF, par nature très faible par rapport à la taille des ministères, il n’est pas envisageable de pouvoir prétendre obtenir un siège national en présentant une liste seulement UnIPEF (même si elle est reconnue pouvoir présenter de telles listes). C’est par conséquent l’attractivité même de notre liste qui sera affaiblie et donc notre capacité à recueillir un maximum de votes qui est en jeu.

Le mécanisme sur la base duquel s’appuie les nouvelles règles définissant la représentativité syndicale, incite donc mécaniquement à faire alliance électorale avec une grande centrale syndicale, seul moyen de pouvoir prétendre obtenir des sièges, et à même de nous permettre de conforter la mise à disposition de moyens.

 
 
 
 

ELECTIONS DU CA : APPEL A CANDIDATURE AVANT LE 14 FEVRIER

$news['url_image']
Afin d’assurer la continuité de l’action de l’UnIPEF, les statuts adoptés à sa création en 2010 prévoient un renouvellement par moitié de son Conseil d’Administration tous les deux ans. Le premier renouvellement partiel interviendra le 1er avril 2014.
14 postes sont à pourvoir. Si une candidature isolée est tout à fait recevable et même s’il existe mille façons de servir notre association, le scrutin de liste favorisera mécaniquement les listes constituées.

Si vous souhaitez intégrer une liste existante ou participer au montage d’une liste nouvelle, contactez le délégué général de l’UnIPEF, Michel Rostagnat.
Seuls les camarades à jour de leur cotisation seront admis au scrutin, a fortiori à une candidature.

 
 
 
 

ADHEREZ à l'UnIPEF et participez aux différentes actions

$news['url_image']

Rejoindre l’UnIPEF vous ouvre l’accès à un ensemble de services :

- Accéder à un réseau au travers du site www.unipef.org, à l'annuaire du corps accessible en ligne et adressé aux adhérents en version papier

- Profiter des services individuels offerts aux adhérents : accueil par les permanents, recherche d'emploi, bourse d’emploi hors ministères, appui juridique...

- Etre défendu par un syndicat efficace et reconnu, organisé et indépendant, ayant pour objectif les intérêts de ses membres, à la fois collectivement et individuellement pour défendre les dossiers qui le nécessitent (promotions, mutations, situation particulière…)

- Partager une communauté d'intérêts au travers de la revue PCM, du colloque annuel sur des grands thèmes d'actualité

- Participer à différentes manifestations, petits déjeuners et rencontres avec des personnalités

- Contribuer à la vie du réseau dans votre région avec les groupes territoriaux

- Trouver un lieu organisé et crédible pour débattre et élaborer la stratégie du corps dans son ensemble et définir un positionnement multi-employeurs et multi-fonctions publiques, dans un contexte de grandes réformes (décentralisation…)


L’UnIPEF fait vivre la communauté des IPEF, avec le souci d’entretenir le sens du collectif devenu indispensable dans un environnement de plus en plus individualiste et concurrentiel.

N'hésitez pas à visiter le site www.unipef.org  où vous pourrez adhérer en ligne ou contacter les permanents

 
 
 
 

CARNET PROFESSIONNEL

Ils bougent... suivons-les !

 
 
 
 

Un partenariat garantissant la parfaite indépendance de l’UnIPEF

$news['url_image']La démarche entreprise ces derniers mois par le Vice-président chargé de l'action syndicale, mandaté par le Conseil d'Administration, a consisté tout d'abord à analyser les caractéristiques des différents syndicats nationaux membres des CTP (Écologie et Agriculture), leurs sensibilités et leurs histoires dans les deux ministères, et leur ouverture à envisager un partenariat avec l’UnIPEF. Cette analyse est d’autant plus complexe à mener que compte-tenu des références différentes suivant les ministères d’origine, l’image ou les postures de tel ou tel syndicat sont extrêmement variables.
En particulier ont été regardées leurs positions sur certains sujets forts du moment (rôle de l’État, décentralisation, place des ingénieurs et des cadres supérieurs etc...). A aussi été mesurée la capacité qu'aurait l'UnIPEF à garder son image et son indépendance (en particulier sur l'aspect « associatif ») si elle se présentait sur une liste de tel ou tel syndicat.

Il a en effet été jugé essentiel par le Conseil d’Administration que notre indépendance reste totale, et qu’en aucun cas nous ne soyons engagés sur des positions ou des revendications qui ne seraient pas validées par nos instances.

Cette démarche a conduit à engager plus spécifiquement, après validation par le CA, une négociation avec l’UNSA. Ce syndicat a la particularité d’être constitué pour partie par d’anciens syndicats portant spécifiquement à l’origine sur un corps donné. Des situations analogues à celle de l’UnIPEF ont ainsi été gérées à plusieurs reprises dans le passé (exemples : cadres administratifs, aviation civile etc...).

Le schéma en cours de négociation consiste :
- dans un 1er temps à présenter des listes communes aux élections de décembre 2014 sans pour autant s'affilier au dit-syndicat (NB : les modalités restent encore à définir)
-  ce partenariat conduira à définir un partage des décharges d’activité qui découleront des résultats du scrutin, afin de garantir à l’UnIPEF la disponibilité du nombre de permanents nécessaires.

La question d’une éventuelle affiliation ne sera examinée qu’à l’issue d’une période d’observation d’un ou deux ans, et après validation en Assemblée Générale Extraordinaire.

Les avantages de cette solution transitoire sont les suivantes :
-    une pérennisation des permanents mis à disposition de l'UnIPEF par les deux ministères,
-    pas de cotisation versée tant que l'affiliation n'a pas été actée,
-  le temps nécessaire est laissé aux adhérents de l'UnIPEF pour évaluer pleinement les conséquences et les conditions de déroulement de ce partenariat, et débattre des suites à donner en termes de structure (cf. Edito de Thierry Dallard).

Aldo Massa,
Vice-président de l'UnIPEF chargé de l'action syndicale

 
 
 
 

AGENDA

Retrouvez toutes les actualités, les résultats des CAP, notamment ceux du 3 décembre 2013, les évènements, les ponts en marche sur le site www.unipef.org
- Speed-dating 
: prochaine séance le 12 février à 19h30 au 18 rue de Varenne Paris 7ème
- Débats Varenne 2014 
: "Nouveaux regards sur le travail", 13 mars, 10 avril et 21 mai 2014

- Elections partielle du CA de l’UnIPEF
 : clôture des candidatures le 14 février et période de vote du 3 au 30 mars 2014
- Assemblée générale
suivie d’un Colloque : 2 avril 2014
- L’UnIPEF partenaire de la Journée nationale de l’ingénieur « Innover et entreprendre » organisée par Ingénieurs et Scientifiques de France le 3 avril 2014.

 
 
 
 

PCM - Urbanisation en Chine : présences françaises

$news['url_image']50ème anniversaire de la relation diplomatique entre la Chine et la France
PCM (n°861/862 janvier-février 2014), réalisé à l’initiative de Pierre Mayet, président d’Urba 2000, participe à cet anniversaire avec un numéro consacré aux coopérations sino-françaises dans le domaine du développement urbain et présente les défis de la ville chinoise à travers ses auteurs chinois et français, notamment autour des projets du Grand Wuhan.

Le 27 janvier, s’ouvrira le programme des manifestations qui rythmeront l’année en France et en Chine. 50 ans après la décision historique du Général de Gaulle et du Président Mao Zedong, les deux pays ont décidé de célébrer cet anniversaire pendant toute l’année 2014 avec des événements innovants et marquants, incarnant les enjeux et les perspectives d’une alliance franco-chinoise pour les années à venir.

Au printemps 2014, un Colloque, organisé par l’UnIPEF et Urba 2000 réunira les grands intervenants autour de ce laboratoire du futur que constitue la Chine dans le domaine du développement urbain.

 
 
 

Vous recevez cette newsletter car vous êtes inscrit sur le site de l'Association : www.unipef.org. Pour vous désinscrire ou changer d'email de contact connectez-vous à votre espace privé.