Décembre 2016
 
 
 

UNE ANNEE AUX MULTIPLES CHANTIERS

édito

A l’heure où les transformations à venir de notre société prennent place dans un contexte d’organisation des pouvoirs publics en pleine évolution, l’efficacité de l’action publique reposera sur la complémentarité des initiatives de l’État, de ses opérateurs et de collectivités de plus en plus puissantes, ainsi que sur leur capacité à travailler ensemble.
Acteurs de référence de l’action publique pour relever les défis des objectifs du développement durable, acteurs du développement des territoires, les IPEF participent aux mutations majeures de notre société et c’est pourquoi, il nous parait indispensable et urgent de dynamiser les parcours professionnels, dans une sphère large d’employeurs, avec une vision stratégique globale, libérée de considérations sectorielles, inscrite dans le moyen et le long terme.
Le corps des IPEF doit accentuer encore son ouverture au monde des collectivités, des opérateurs publics et privés, des organisations internationales. Mais cette ouverture doit se faire en conservant un lien fort avec l’État, de façon à ce qu’il puisse bénéficier du développement des compétences acquises à travers ces parcours diversifiés.

C’est par une fertilisation croisée des expériences opérationnelles, entre entreprises, collectivités, services d’État (rattachés à des ministères différents), et organisations internationales, que les membres du corps seront en mesure d’apporter tout leur savoir-faire au service du public. C’est la stratégie que nous défendons, qui passe notamment par une évolution de la gestion du corps, une gestion en un lieu unique, car aucune structure ne peut sérieusement être efficace avec un « double pilotage » comme le statut des IPEF le prévoit actuellement.

Tout cela, l’UnIPEF a eu l’occasion de le porter à nouveau, en 2016, à la fois au sein de l’administration, et notamment auprès de la nouvelle Secrétaire générale du ministère de l’Environnement, de l’Énergie et de la Mer.
Le Tricentenaire du corps des Ponts et Chaussées a également été une opportunité pour rappeler aux différents Ministres en charge de la tutelle du corps, nos positions et nos attentes. Rétablissement d’un stage long en entreprises pendant la scolarité, mise en place d’une gestion multi-employeurs, ouverture dès le premier poste, vers les établissements publics de l’État et les collectivités locales : ces quelques évolutions notables, demandées par l’UnIPEF depuis la création du corps, nous ont été promises par les deux SG, Régine Engström et Valérie Métrich-Hecquet et par la cheffe de Corps, Anne-Marie Levraut, dans le cadre de la conclusion du Tricentenaire qui s’est tenue le 15 décembre au Conseil Économique Social et Environnemental.

Nous serons vigilants sur leur mise en œuvre.

L’année 2017 sera enfin une année d’élection présidentielle, et le Conseil d’Administration veut profiter du colloque qui accompagne traditionnellement notre AG annuelle, pour organiser un grand débat sur les propositions que l’UnIPEF pourrait porter au nouveau gouvernement. Pour cela, nous comptons sur votre mobilisation au sein des groupes régionaux et nous aurons l’occasion de revenir sur l’organisation de la démarche lors des prochaines newsletters de 2017.

Enfin, c’est grâce à chacun d’entre vous, en soutenant notre action et en participant par votre adhésion, que l’UnIPEF pourra rester ce lieu d’échanges et de débats au sein de la communauté des ponts, des eaux et des forêts pour l’efficacité d’une action publique au service de notre société. Or 2017 sera également une année d’élection pour l’UnIPEF et pour nous permettre de pouvoir peser dans nos actions diverses, il sera important que vous soyez nombreux à voter, afin de donner la plus grande légitimité possible à vos représentants.

Une année 2017 bien remplie s’annonce donc !
Aussi, je vous souhaite à toutes et à tous de très belles fêtes.


Thierry Dallard
Président

 
 
 
 

Vers un « IPEF du Futur »

A l’occasion de la commémoration du Tricentenaire du corps des ponts et chaussées, un groupe de travail « IPEF du futur » présidé par le député du Calvados,  Philippe Duron a été mis en place à la demande des Ministres de l’Environnement et de l’Agriculture. Il avait pour mission de  proposer  des  pistes  d’évolution concernant le corps des IPEF et établir les besoins de l’action publique à l’horizon 2050. Les conclusions du rapport ont été présentées lors du colloque de clôture de la commémoration, le 15 décembre.

Pour l’UnIPEF, la mise en place de ce groupe « IPEF du Futur », offrait l’opportunité d’ouvrir un débat, qui n’a jamais eu lieu lors de la fusion en 2009 : Pourquoi la création d’un nouveau corps ? Quelle stratégie pour ce nouveau corps ?

C’est autour de cette ambition que l’UnIPEF a apporté sa contribution,   sur la base des réflexions et propositions qu’elle porte depuis plusieurs années. Cette contribution a été mise en débat lors des réunions des groupes territoriaux et transmise au Groupe de travail.

En complément du rapport « IPEF du Futur », les ingénieurs-élèves ont eux aussi apporté leur vision des ingénieurs des ponts, des eaux et des forêts à l’horizon 2050.

 
 
 
 

Derniers jours pour régler votre cotisation 2016

Grâce à votre cotisation, nous pouvons développer et pérenniser de nombreuses activités au service des ingénieurs des ponts, des eaux et des forêts et votre soutien nous est indispensable.


Il vous reste encore quelques jours pour vous mettre à jour de votre cotisation 2016, continuer à bénéficier de nos offres et services, et notamment, accéder à l'annuaire 2017 en ligne et le recevoir en version papier.

Un barème inchangé depuis 2011, 66% de déduction fiscale, 3 possibilités de règlement :
- En ligne
- Par prélèvement automatique (mandat SEPA)
- Par chèque à l’ordre de l’UnIPEF : 18 rue de Varenne 75007 Paris.

 
 
 
 

Le carnet professionnel

Ils bougent : Suivez-les
Et toujours :
LinkedIn : Groupe IPEF
PCM : feuilletez la revue
L'application UnIPEF sur vos smartphones

 
 
 
 

PETIT DEJEUNER DEBAT AVEC BERTRAND DELCAMBRE LE 2 FEVRIER

 

Thierry Dallard, président de l'UnIPEF, vous convie à un petit déjeuner-débat autour de Bertrand Delcambre, ingénieur général des ponts, des eaux et des forêts, Président du comité de pilotage du Plan Transition Numérique dans le Bâtiment, Président de Qualitel.

Maison des Polytechniciens

12 rue de Poitiers à Paris 7ème - 8H30.

INSCRIVEZ-VOUS

 
 
 
 

Nos actions pour vous représenter

En 2016, notre action a été porteuse de bons résultats en termes d’avancement : non que les taux de promotion aient augmenté, mais notre intervention en amont a permis de disposer de tableaux d’avancement corrects. Nous avons réussi à amener autour de la table nos administrations pour travailler sur des modalités de gestion uniques, quel que soit le ministère d’emploi des IPEF, une nouvelle charte de gestion, notamment, est en cours de préparation.

Nous avons aussi poussé l’administration du MEEM/MLHD à revoir ses procédures de mobilité. Nous avons obtenu un premier signe par le lancement d’une expérimentation concernant un / des cycles intermédiaires de mobilité pour des postes A+. Cette demande d’amélioration des modalités de mobilité a aussi été discutée lors de réunions intersyndicales que nous avons animées en début d’année. Nous poursuivrons pour obtenir des réunions inter corps, intersyndicales pour résoudre les cas d’agents en difficulté.

Enfin, suite à des recours du syndicat des administrateurs civils , qui demandent 50 % de postes de chef de service et de sous-directeur, conformément à l’article 4 du décret de 2012 relatif aux emplois de chef de service et de sous-directeur des administrations de l’Etat, nous avons écrit à la Ministre de la Fonction Publique et à nos Ministres de tutelle pour leur demander l’abrogation de cet article. Pour l’UnIPEF, il est essentiel que l’attribution d’un poste se fasse en priorité sur la base des compétences personnelles des candidats, en lien avec les besoins du poste, et non pas sur l’appartenance à un corps ou à un autre.

L’année 2017 va être marquée par le passage au mois de janvier au nouveau régime indemnitaire (RIFSEEP) et nous veillerons à nos intérêts communs. Nous aurons aussi les résultats de l’expérimentation sur la mobilité que nous espérons être un succès. Enfin, nous aurons à cœur de veiller aux impacts du nouveau décret installant la DGAFP comme DRH de l’Etat, ainsi que de tous les changements qui pourront se produire à l’issue des élections présidentielles.

Toute l’équipe de l’action syndicale de l’UnIPEF reste aussi mobilisée pour tout conseil ou soutien, et vous accompagner à titre individuel.  

 
 
 
 

zoom sur la situation socio-économique des IPEF : enquête Ingénieurs IESF 2016

L’UnIPEF s’est associée pour la première fois cette année à la 27ème  enquête nationale réalisée par Ingénieurs et Scientifiques de France (IESF) sur la situation socio-économique des ingénieurs.

489 IPEF ont participé à cette enquête (15 % de taux de retour). Les données recueillies et l’exploitation qui en sont faites permettent d’apprécier les lieux d’emploi, les activités et les secteurs d’activité, les niveaux de responsabilité, les niveaux de satisfaction au travail, et enfin les niveaux de salaires en fonction d’un ensemble de critères identifiables.
Cette enquête permet ainsi à chacun de se situer dans la communauté des IPEF, voire de se comparer à la communauté des anciens élèves de l’ENPC et de l’ENGREF.
L’UnIPEF renouvellera dorénavant chaque année sa participation à l’enquête nationale afin de mieux suivre les attentes et les réalités des membres du corps des ponts, des eaux et des forêts.

 
 
 

Vous recevez cette newsletter car vous êtes inscrit sur le site de l'Association : www.unipef.org. Pour vous désinscrire ou changer d'email de contact connectez-vous à votre espace privé.